Peste porcine africaine

Dans un contexte actuel d’apparition en septembre 2018 de la peste porcine africaine (PPA) chez des sangliers sauvages belges dans une zone frontalière à notre pays (plus de 100 cas découverts à ce jour), la réglementation concernant la détention des suidés (porcs et sangliers) dans notre pays a récemment évolué.

A partir du 1er novembre 2018, tout détenteur de suidés (porcs de compagnie, porcs détenus dans le cadre d’une activité économique, sanglier, etc.), à partir du premier animal, doit se déclarer à la maison de l’élevage (EDE).

L’objectif de cette nouvelle obligation est de connaître avec précision la répartition des suidés sur le territoire national afin :
– d’informer les détenteurs des bonnes pratiques à respecter vis à vis des maladies transmissibles (dont la PPA),
– de faire connaître les principaux signes d’alertes d’apparition de ces maladies et donc de mettre en place une surveillance passive et efficace du cheptel français
– de pouvoir intervenir rapidement et efficacement en cas de déclaration de foyer sur le territoire national.

La PPA touche exclusivement les suidés et n’est pas transmissible à l’homme. La prévention, la maitrise et la lutte contre cette maladie animale est un enjeu économique majeur pour l’élevage français.

Nous vous remercions de bien vouloir informer les administrés de votre commune de cette nouvelle disposition (déclaration obligatoire à l’EDE des détenteurs de suidés dès le premier animal détenu) selon les moyens et les supports que vous jugerez les plus appropriés. Vous trouverez à cet effet un document en pièce jointe qu’il est possible d’afficher en mairie ou encore de diffuser (par mail ou dans un bulletin municipal par exemple).

Le service Santé Protection Animales de la Direction Départementale de la Protection des Populations est joignable pour toute question relative à ce sujet si nécessaire (ddpp@val-doise.gouv.fr)